Des conseils pour déménager

Grâce à ces trucs et astuces, vous voilà fin prêt à prendre un bon départ dans votre nouveau nid !

17-05-2014 - de Valine

Célébrer un déménagement : 5 traditions en Europe

Le déménagement marque un nouveau départ et constitue un prétexte idéal pour faire la fête avec ses proches ! C’est la fameuse pendaison de crémaillère dont l’origine remonte… au Moyen-Âge, rien que ça !

Chez nos voisins européens, on retrouve d’autres traditions liées au déménagement. Les rituels d’origine ont progressivement disparu et se sont adaptés à la vie moderne mais on en trouve toujours des traces dans le nom de ces célébrations par exemple.

Curieux d’en savoir plus ? Faites vos valises ! Aujourd’hui, on vous emmène en voyage avec 5 traditions européennes liées au déménagement.

La pendaison de crémaillère en Belgique, France, Suisse

En français, on parle de « pendaison de crémaillère » pour faire référence à la fête que l’on organise dans son nouveau domicile.

Cette expression trouve son origine au Moyen-Âge. La crémaillère est en fait une tige de métal qui permettait d’accrocher les marmites au-dessus du feu. « Pendre la crémaillère » signifie donc suspendre la marmite pour préparer le repas et, par association, recevoir des invités à manger à la maison.

Et c’est justement ce qu’on fait lorsqu’on emménage, n’est-ce pas ? Partager un bon repas pour remercier les participants au déménagement !

Le housewarming chez les Anglais

Le terme « housewarming » utilisé par nos voisins d’Outre-Manche a pour origine la coutume de chauffer le logement pour en chasser les mauvais esprits.

Pour célébrer un déménagement, les invités amenaient autrefois du bois dont on se servait pour inaugurer la cheminée, chauffer une première fois la maison et purifier l’habitation des esprits errants. On pensait en effet que des âmes égarées hantaient les maisons inhabitées et devaient être chassées avant l’arrivée de jeunes enfants.

Un brin superstitieux nos voisins anglais ? 😉    

Suède : de quoi se sustenter

Lors de la célébration d’un déménagement, nos voisins du nord apportent de quoi se sustenter.

En Suède, la tradition veut que l’invité apporte le « flyttgröt » : le gruau de déménagement. De quoi pouvoir subsister en situation de manque.

Aujourd’hui, la coutume a évolué et on amène quelque chose d’un peu plus plaisant que le gruau à manger ou à boire !

Allemagne et Finlande : du pain et du sel

Au Moyen-Âge, les Allemands avaient pour coutume d’amener du pain et du sel aux nouveaux occupants d’une maison. Ces présents symbolisaient la sédentarité, la prospérité et la fertilité. Cette tradition se retrouve aussi en Finlande, où elle est baptisée « tupaantuliaiset » ou « tuparit »

À l’époque, le sel était considéré comme de l’or. Avoir du pain et du sel signifiait qu’on était en bonne santé et à même de fonder une famille.

Par ailleurs, les Allemands offraient des sortes de plaques portant des inscriptions religieuses appelées « haussegen » (bénédictions de la maison). On pouvait les accrocher à l’intérieur ou à l’extérieur de l’habitation pour la placer, avec ses occupants, sous la protection de Dieu.

Italie : du liquide et du poisson frit

Luigi Pirendello, écrivain sicilien du début du XXème siècle, raconte qu’on avait autrefois coutume d’apporter du poisson frit pour l’inauguration d’une maison en Sicile. Le poisson était censé protéger la maison et augurer l’opulence pour ses habitants. Une autre variante consistait à apporter de l’huile ou du vin.

La tradition du poisson frit s’est un peu perdue mais celle du vin ou de l’huile subsiste dans certaines régions d’Italie. Après tout, il s’agit de 2 spécialités locales incontournables !

Commentaires (0)

Commentez