Des conseils pour déménager

Grâce à ces trucs et astuces, vous voilà fin prêt à prendre un bon départ dans votre nouveau nid !

04-07-2018 - de Melissa

L’achat de votre première maison : de la visite au compromis

Voici la deuxième partie de notre feuille de route pour l’achat de votre première maison. Cliquez ici pour consulter la première partie : « L’achat de votre première maison : une feuille de route ».

5. Visitez des maisons

Si vous avez une ou plusieurs maisons en vue, il est temps d’aller les visiter. Demandez à quelqu’un de vous accompagner, car il est très important d’avoir un second avis. Vous remarquerez vite qu’une maison peut vous donner une bonne ou une mauvaise impression – mais ne laissez pas vos émotions seules vous guider.

Examinez bien les dimensions des pièces et vérifiez s’il y a des taches d’humidité ou des déchirures. Posez beaucoup de questions au propriétaire. Si vous avez des doutes ou si vous avez besoin de réfléchir, prenez rendez-vous pour une deuxième visite. Vous y serez souvent plus critique, et vous remarquerez des choses qui vous auront échappé la première fois.

la visite au compromis

6. Déterminez la valeur de la maison

Il existe plusieurs façons de déterminer la valeur d’une maison. Il est important de ne pas vous contenter du prix demandé et de faire votre propre estimation. Mais comment s’y prend-on pour évaluer le prix d’une maison ?

Si vous travaillez avec un agent immobilier, c’est facile : il se chargera d’estimer la valeur de l’habitation pour vous. Si vous jouez cavalier seul, vous devrez faire vos recherches vous-même. Surfez sur Internet pour trouver des maisons similaires à vendre dans le même quartier. Cela vous donnera souvent une bonne indication.

Une autre façon d’évaluer le prix d’une habitation est de passer par le site Web du SPF Économie. Vous y découvrirez la valeur moyenne d’une maison, d’une villa ou d’un appartement dans les différentes régions. En outre, de nombreux programmes peuvent vous aider à estimer le prix d’une habitation, comme par exemple Immochecker.

L’état de la maison vous fait tout de même hésiter ? S’agit-il d’un très vieux bâtiment ? Dans ce cas, vous pouvez faire effectuer une inspection technique. Nous y reviendrons plus tard.

7. Négociez

À l’achat d’une maison, vous ne négociez pas seulement le prix, mais aussi d’autres choses comme les clauses suspensives, les biens meubles et la date du transfert. Un agent immobilier vous facilitera la tâche, car il s’occupera lui-même de toutes ces questions.

Mais négocier le prix vous-même comporte des avantages certains. L’agent sera toujours moins motivé que vous, car il s’agit en fin de compte de votre argent : chaque euro de moins à payer vous profite directement. Si vous décidez de vous charger vous-même des négociations, ne manquez pas de consulter nos astuces.

8. La convention provisoire ou le compromis

Une fois que le vendeur a accepté votre offre, il est temps de signer la convention de vente provisoire, ou le compromis. Cette convention rend l’achat définitif. Ne laissez donc pas le mot « provisoire » vous induire en erreur : en réalité, une convention de vente provisoire est déjà contraignante. Vous ne pourrez plus renoncer à la vente qu’à quelques conditions reprises dans le contrat.

La convention de vente provisoire est un document standard, il n’est pas obligatoire de vous rendre chez un notaire pour l’établir. Vous pouvez le rédiger vous-même ou demander à votre agent de le faire pour vous.

 

La semaine prochaine, nous publierons la dernière partie de notre feuille de route : « L’achat de votre première maison : de l’hypothèque au notaire ».

Commentaires (0)

Commentez